« Les progrès ont été très nets »

 

Candice a effectué deux séances d’hypnose et a senti immédiatement les bienfaits. Elle nous livre ici son témoignage.

 

Pourquoi vous êtes-vous tournée vers l’hypnose ?

Je suis pour le développement des thérapies alternatives, surtout en préventif. Pour moi, l’hypnose en fait partie et c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers cette technique lorsque j’en ai eu besoin.

 

Quelles étaient vos attentes ?

Je voulais travailler sur deux objectifs : perdre du poids et améliorer ma confiance en moi.

 

Comment avez-vous vécu la séance ?

J’y allais sereine, et je n’avais aucune appréhension particulière concernant l’hypnose, au contraire. Je me suis tout de suite sentie en confiance avec M. Bénony. Mes ressentis pendant et après les deux séances que j’ai faites ont été très positifs. Je me suis sentie sereine, parfois émue (pleine de joie).

Très bien. Les 2 séances étaient très agréables.

 

Avez-vous vu des progrès ou une résolution de votre problématique ?

Oui, j’ai constaté des progrès très nets aux débuts, un peu plus discrets ensuite. Cela fait 11 jours que j’ai fait ma deuxième séance et je me sens bien. Je sens que mon corps a souvent soif et se déshabitue du sucre. Il est tenté de prendre une nourriture plus saine.

L’hypnose m’a vraiment beaucoup aidé ! Cela ne fait évidemment pas tout. La volonté doit être sincère. On doit avant tout s’engager avec soi-même pour atteindre les objectifs fixés. Mais c’est un vrai plus. Je conseille l’hypnose à tout le monde, au moins une fois, pour être aidé. Et particulièrement avec M. Bénony. Moi-même, si j’ai d’autres problématiques ou besoin d’aller plus loin, je sais que je me tournerais vers lui pour de nouvelles séances.

 

Justement, que diriez-vous à quelqu’un qui a envie d’essayer mais qui n’ose pas encore franchir le pas ?

« Vas-y. Tu as tout à y gagner. Tu entends de quelqu’un d’autre ce que tu as besoin d’entendre pour dépasser une problématique. Offre-toi ce coup de pouce. »

 

Le témoignage de Candice : « Je sens que mon corps se déshabitue du sucre »